Conférence de Philippe Cadene le jeudi 13 décembre 2018 sur l’émergence de l’Inde

Conférence de Philippe Cadene le jeudi 13 décembre 2018 à 19h

sur le thème :

L’émergence de l’Inde, dynamique territoriale et ambition globale

Complet

Un “pot de l’amitié” viendra conclure la soirée.

L’Inde s’est engagée depuis la fin des années 1980 dans une ouverture au monde prudente mais déterminée, qui a conduit ce géant démographique à connaître une forte croissance pendant plus d’une vingtaine d’années, à devenir une puissance régionale dans l’océan Indien et à prendre une place importante dans le monde. Ce développement rapide a profondément bouleversé la société indienne, aussi bien dans ses villes que dans ses villages. La montée des couches moyennes est un phénomène massif, contribuant à l’exacerbation des inégalités. Tandis que subsiste une grande pauvreté, se développent aussi de larges couches populaires aux revendications de plus en plus bruyantes, qui deviennent un enjeu essentiel dans la dynamique politique du pays. Les différenciations territoriales sont également croissantes, avec tout particulièrement le développement rapide de pôles urbains très dynamiques intégrés dans des corridors économiques concentrant l’essentiel des investissements. De nombreuses petites régions restent très mal connectées et souffrent d’une marginalisation de plus en plus vivement ressentie par les populations. Une Inde nouvelle est en construction, réinterprétant selon des modalités propres les éléments d’une modernité globale et ceux issus d’un passé lointain. La globalisation en Inde s’accompagne d’une forme spécifique de nationalisme et de communautarisme, de plus en plus marquée aujourd’hui, accompagnée de violences sociales. Ce mouvement soutient l’affirmation de l’Inde à l’échelle internationale, mais fragilise la poursuite de son émergence.

Après un doctorat d’Etat en géographie à l’Université de Toulouse, Philippe Cadène a été chercheur au CNRS affilié au Centre d’Etudes de l’Inde et de l’Asie du Sud de l’EHESS. Il a été nommé professeur de géographie du développement en 1995 et a rejoint l’Université Paris-Diderot en 2000. Il a été chercheur invité dans différentes universités, en Grande-Bretagne, en Allemagne, en Inde, au Japon, en Malaisie, en Corée du Sud et aux Emirats Arabes Unis. Aujourd’hui, membre du Centre de recherche CESSMA, il conduit des recherches sur la mondialisation et les enjeux contemporains, toujours avec un intérêt particulier pour l’Inde où il a effectué de très nombreux séjours d’étude depuis 1980. Il enseigne régulièrement au Tata Institute of Social Sciences de Mumbai.

Il a publié de nombreux articles, chapitres d’ouvrages, ainsi que différents ouvrages sur l’Inde, dont récemment « L’Inde, une géographie » (avec B. Dumortier) chez Armand Colin et « L’Inde et Asie du Sud » (avec I. Milbert) chez Ellipses