Les trinômes académiques et notre association régionale

Les trinômes académiques, créés en 1988, sont des organisations décentralisées, placées sous l’autorité du recteur d’académie. Ils regroupent un représentant du ministère de la Défense, un représentant de l’Éducation nationale et un représentant de l’association régionale des auditeurs de l’IHEDN. Le trinôme parisien présente la particularité de comprendre un représentant de l’AA-IHEDN.

Leurs objectifs sont la formation et la sensibilisation des enseignants et des cadres de l’Éducation nationale à la promotion de l’esprit de défense. Ils favorisent les initiatives d’enseignement liés à la culture de défense et de sécurité, mais aussi celles liées aux différentes formes de l’engagement citoyen. L’idée consubstantielle à leur création, est que la formation des enseignants aux problèmes de défense permette de développer l’esprit de défense chez les jeunes, citoyens en devenir. L’action des trinômes s’est renforcée avec la suspension de la conscription en 1997, et l’inscription, concomitante, de l’enseignement de défense obligatoire dans les programmes du secondaire. Les transformations actuelles de ces programmes, avec la mise en place des Enseignements pratiques interdisciplinaires et le parcours citoyen, en renforcent encore l’intérêt.

Les trinômes proposent différents types d’activités, formations, stages, conférences: par exemple, les enseignants parisiens ont bénéficié, le 13 avril 2016, d’une conférence de Robert Frank sur l’évolution des relations internationales depuis la fin de la guerre froide. Ils peuvent aussi proposer des visites d’unités ou d’installations militaires, ainsi que des aides ou des conseils pour la réalisation de projets en lien avec l’éducation à la défense. La diversité des activités montre un grand dynamisme, et beaucoup d’imagination.

À Paris, durant l’année scolaire 2015-2016, plusieurs centaines d’élèves ont participé à la Journée nationale du réserviste, et au ravivage de la flamme. D’autres ont participé à un forum des métiers. Un rallye-citoyen touchant les élèves du primaire a eu lieu aux Invalides en octobre 2016.

Pour réaliser ces actions, différentes sources de financements existent : La principale, émane de la DMPA (Direction de la mémoire du patrimoine et des archives) du ministère de la Défense. Aujourd’hui, on assiste au renforcement du rôle des trinômes dans l’éducation à la défense, car leur public s’élargit. En 2016, les étudiants de l’ESPE (Établissement supérieur du professorat et de l’éducation) de Paris ont assisté à une conférence de l’amiral
Dupont et, en 2015, certains ont assisté à des conférences organisées par la DGSI (Direction générale de la sécurité intérieure). Mais il s’agit aussi d’accentuer les actions dans le secondaire. En 2016, 21.500 enseignants et 530.000 élèves ont été touchés par l’action des trinômes. L’objectif pour 2022 est detoucher 50 000 enseignants et 800 000 élèves.

Corinne TALON, Déléguée auprès du trinôme de Paris

PARTAGER