Notre association s’implique pour le 121e cycle “IHEDN-Jeunes” à Paris

121° séminaire IHEDN Jeunes – 26 au 30 octobre 2020

Compte tenu de la configuration sanitaire initiale, 58 stagiaires seulement (sur les 60 inscrits) se sont présentés à l’École Militaire le lundi 26 octobre à 08h00. Ce séminaire, contrairement à la tradition, ne s’est pas déroulé en internat, toujours pour les mêmes raisons. Et le couvre-feu a imposé une fin des travaux au plus tard à 21h00, une note de dérogation de dépassement d’horaire ayant été fourni à chacun par le département des opérations de l’Institut, en cas de contrôle policier.

Le séminaire, inauguré par le Général DESTREMEAU, Directeur de l’IHEDN, s’est déroulé sur le schéma habituel :

11 conférences dont 4 en visio, la 12ème ayant été annulée (Mme Lucile ROLAND, du SCRT, ayant été retenue suite à l’attentat de Nice)

1 visite au 12°RC à Olivet le mardi matin, celle des sites industriels du jeudi matin ayant été annulée la veille pour des raisons sécuritaires

Les travaux en 6 comités : notre AR était représentée toute la semaine par Jean-Dominique CARON et Hugues PÉDRETTI.

L’annonce du re-confinement a perturbé la fin du séminaire, avec l’annulation de la restitution le samedi matin 31 octobre et le déroulé du vendredi 30 uniquement en visio : 2 conférences le matin et restitution des 6 comités l’après midi selon le mode opératoire habituel, les diplômes ayant été remis la veille par le Général PELLISTRANDI, rédacteur en chef de la revue Défense Nationale. C’est lui également qui a présidé la séance de restitution au côté de Madame Aurélie VITTOT chef de bureau à l’IHEDN et enseignante à Science Po-Paris.

Malgré les conditions perturbées, le séminaire s’est déroulé dans une ambiance particulièrement agréable, avec des stagiaires motivés pour plancher sur les 3 sujets proposés :

  • Les atouts d’une diplomatie féministe
  • Dilemme des otages : faut-il revoir la doctrine française
  • Plaidoyer pour une sécurité alimentaire mondiale

Au total, un bon cru qui laisse augurer d’une relève motivée.

MCS Jean Dominique Caron et Hugues Pédretti