Conférence de Nicolas Normand le mercredi 12 juin 2019 : Risques de déstabilisations en Afrique et impact pour la France ?

Conférence de Nicolas Normand 

Quels risques de déstabilisations et de terrorisme en Afrique

et quel impact pour la France ? 

le mercredi 12 juin 2019 à l’Ecole militaire

Élève en sciences de l’École normale supérieure de Saint-Cloud (1971-1972), Nicolas Normand est titulaire du diplôme d’ingénieur agronome de l’Institut national agronomique de Paris (1974) et d’ingénieur du génie rural, des eaux et des forêts (1976). Il appartient également à la promotion “Léonard de Vinci” de l’École nationale d’administration (ENA/1985).

Ses premiers postes en qualité d’ingénieur, l’amènent à exercer la fonction de directeur régional adjoint de l’Office national des forêts de La Réunion de 1976 à 1977, puis à prendre la responsabilité de chef de service de la direction départementale de l’agriculture de l’Allier de 1978 à 1982.

Dans le cadre de l’École nationale d’administration (1983- 1985), il effectue un stage de neuf mois à la Représentation permanente de la France auprès des communautés européennes, à Bruxelles.

De 1985 à 1987, il est nommé rédacteur “Corne de l’Afrique” à la direction des affaires africaines du ministère des Affaires étrangères (1985-1987). Il rejoint ensuite le ministère de l’Économie et des Finances (1987-1988) pour y exercer les fonctions de secrétaire général adjoint du “Club de Paris” (endettement international, direction du Trésor).

De 1988 à 1991, Nicolas Normand est conseiller “Afrique” du ministre des Affaires étrangères, avant d’être appelé à exercer les fonctions de deuxième conseiller (politique) à l’ambassade de France à Washington (États-Unis) de 1991 à 1994, en charge du Moyen-Orient. Il est ensuite premier conseiller (chef de mission adjoint) à l’ambassade de France à Pretoria (Afrique du Sud) de 1994 à 1997, puis sous-directeur des affaires politiques à la direction des Nations Unies du ministère des Affaires étrangères de 1997 à 2000.

Conseiller diplomatique du ministre de l’Intérieur de 2000 à 2002, il est ensuite nommé ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire à Bamako (Mali) de 2002 à 2006, puis dans le même poste à Brazzaville (République du Congo) de 2006 à 2009 et à Dakar (République du Sénégal et Gambie) de 2010 à 2013.

À compter du 12 octobre 2013, il est mis à disposition de l’Institut des hautes études de défense nationale pour y exercer les fonctions de conseiller diplomatique, de directeur adjoint et de directeur des activités internationales.

Nicolas Normand a d’autre part enseigné les relations internationales en qualité de maître de conférences à l’Institut d’études politiques et au centre de préparation à l’ENA de 1985 à 1990, puis à l’ENA de 1994 à 1997.