Conférence de Stéphane Rosenwald le mardi 29 mai 2018

Le développement accéléré des nouvelles technologies numériques a propulsé notre monde dans la 4è révolution industrielle, génératrice d’opportunités et de défis majeurs. Face à ce nouvel environnement disruptif, les organisations, pour assurer leur pérennité et leur développement durable et rentable, doivent innover et adopter un nouvel outil l’organisation et de management : la GRC (gouvernance, risques, conformité / Governance, Risk, Compliance).

Fondée sur une culture et des pratiques d’Intelligence économique, la GRC a pour but de faciliter, sécuriser et pérenniser l’atteinte des objectifs de l’organisation, de telle sorte que les décisions pertinentes soient prises et exécutées, que les risques soient gérés efficacement, et les règles du jeu respectées.

La GRC s’appuie sur les fonctions de gouvernance, gestion des risques et conformité (compliance), dans une démarche structurée qui, d’une part, active simultanément ces trois fonctions afin qu’elles soient correctement mises en œuvre et disposent des capacités nécessaires, et d’autre part, les met en lien les unes avec les autres pour obtenir un
fonctionnement intégré, coordonné, effcace et pérenne.

La GRC est gage d’une gouvernance efficace, s’appuyant sur de bonnes pratiques de gestion des risques, d’éthique / conformité, d’intelligence économique et garantissant pérennité et performance à l’organisation.

C’est aujourd’hui un outil incontournable pour toutes les organisations, grandes ou petites, car le nouvel environnement les touche toutes également. En particulier, les effets redoutables des sanctions, révélateurs de la guerre économique entre les grandes puissances industrielles, concernent aussi bien les grands groupes que les ETI collaborant avec eux. La GRC permet de faire face à ces défis et de préserver la durée de vie des organisations. Mais elle ne se décrète pas, ce n’est pas un logiciel: c’est un processus progressif, sur la durée, impliquant les parties prenantes, s’appuyant sur des facteurs-clé de succès, une feuille de route et des indicateurs clé de performance.

Pour la mettre en œuvre, les organisations doivent désigner dans l’organisation un interlocuteur de haut niveau (au conseil d’administration ou au comité de direction) et s’entourer d’experts indépendants pour les aider à réaliser ces mutations, effectuer un diagnostic personnalisé et implanter processus et méthodologies spécifques requises par la
GRC.

Stéphane Rosenwald

—–

Stéphane Rosenwald est CEO de RV Conseil, enseignant à ESCP Europe, Président du Groupe IES (Intelligence Economique & Stratégie) & Administrateur de l’AFGE (Association Française de Gouvernement d’Entreprise).

Invité : Philippe Poels, Président Cabinet Isope spécialiste en programmes de compliance. Précédemment : Président Sony France & VP Sony Europe, & Président SIMAVELEC (Syndicat des industriels de matériels audiovisuels électroniques).

PARTAGER