Conférence de Pierre Colomina le jeudi 24 mai 2018

Cette conférence a été organisée en partenariat avec l’ANAJ

«La France et l’Allemagne sont essentiellement l’Europe. L’Allemagne est le cœur; la France est la tête».Si l’Union Européenne post-Brexit tend à se rapprocher de cette phrase de Victor Hugo, quelles sont les relations entre les deux pays pour l’industrie de défense, ses enjeux et son avenir?

La coopération industrielle franco-allemande remonte au Traité de l’Élysée (1963), s’est concrétisée dans différents secteurs: missiles (Hot et Milan), avions (Transall et A400M), hélicoptères (Tigre et NH90), drones (MALE RPAS). Elle a aussi connu des échecs (sortie de
la France du programme Eurofghter, 1985).

L’élection du président Macron a marqué une accélération des projets de coopération entre les deux pays par de nouveaux projets: char MGCS [Main Ground Combat System] pour remplacer les Leopard 2 allemands et les Leclerc français, déclaration d’intention dans le
domaine des avions de patrouille maritime (Maritime Airborne Warfare System), formalisation des besoins militaires du futur système de combat aérien (SCAF) à l’horizon 2040.

L’agrégation d’autres pays partenaires ou clients autour de la concrétisation de programmes militaires viables pourra contribuer au renforcement des capacités industrielles européennes actuellement dispersées. De nombreux obstacles tempèrent cet optimisme: prise en compte des équilibres entre les deux bases industrielles et technologiques de défense; maintien des conditions politiques de cette coopération sur 30 ans; effets collatéraux d’autres choix financiers et capacitaires: réalité de l’augmentation des budgets de défense; renouvellement de la flotte de Tornado, politique d’exportation des matériels de guerre, etc.

Pierre Colomina

——-

Pierre Colomina est chercheur à l’IRIS, spécialiste de la politique de défense des Etats européens et l’industrie de l’armement, notamment l’industrie navale. Il s’intéresse par ailleurs à l’évolution géopolitique de la région des Balkans occidentaux, ainsi qu’à la politique de défense des Etats de l’Europe de l’Est. Il participe aux programmes « Industries de défense et de sécurité » et « Europe et stratégie » de l’IRIS.
Titulaire d’un Master 2 de relations Internationales à Sciences Po Toulouse et du diplôme privé d’études supérieures (bac +5) en Défense, sécurité et gestion de crise d’IRIS Sup’, il est auditeur de la 98e session de l’IHEDN-jeunes et membre de l’ANAJ-IHEDN.
Pierre Colomina a été chargé de mission au sein du Groupement des industries de construction et activités navales (GICAN) de 2015 à 2017. Dans ce cadre, il a participé à l’organisation du salon Euronaval 2016 et du salon SOFINS 2017, et a été chargé d’études au profit des adhérents du syndicat.

PARTAGER