Octobre 2016, Voyage Italie

Ce voyage d’étude de trois jours en Italie (Vénétie), organisé du 12 au 14 octobre 2016 par l’association IHEDN région Paris, Îlede-France autour du thème «flux migratoires et lutte contre le terrorisme», a réuni 20 auditeurs. Les premiers échanges à Paris, avant notre départ, avec le colonel Hugues.de ROQUEMAUREL de l’ISLE, puis les rencontres sur place avec les principales parties prenantes (forces de police et militaires), nous ont permis de mieux appréhender et comprendre les principaux enjeux stratégiques actuels.

À Vicence, nous avons tout d’abord été reçus par le major général Joseph P. HARRIGTON, commandant l’United-States Army for Africa (USARAF), c’est-à-dire le commandement de l’armée de terre des États-Unis pour l’Afrique, dont les missions actuelles se focalisent sur la lutte contre le terrorisme (Sahel, Maghreb) et sur le développement d’accords bilatéraux pour la stabilité et la sécurité de certains pays africains. Nous avons également rencontré le Colonel Greg ANDERSON, commandant la 173rd Airborne Brigade, seule unité américaine à vocation aéroportée positionnée en Europe méridionale, puis le général Philippe RIO, commandant de l’EUROGENDFOR, force de police à statut militaire qui effectue des missions de sécurité publique en cas de crise. Nous avons terminé par une visite auprès des autorités italiennes du CoESPU (Centre de formation des carabiniers pour les Casques bleus) et du SPCOE (Centre d’excellence de l’OTAN pour la police de stabilisation).

À Aviano, la visite de la base aérienne, qui est l’unique exemple de base italienne accueillant deux escadrons américains sous égide de l’OTAN, a été l’occasion de rencontrer les pilotes instructeurs du 31è Fight Wing («Aile de combat»).

Enfin, dans le salon d’honneur de l’aéroport Marco Polo à Mestre, le général de brigade Alberto REDA chef du commandement provincial de la Guardia di finanza (force de police à statut militaire d’environ 60 000 agents et mise à disposition du ministère des finances) nous a présenté les missions de la compagnie TESSERA liées aux activités de la plateforme aéroportuaire, avant de nous faire assister, sur un patrouilleur, à une démonstration dynamique de deux vedettes d’interception rapide sur la lagune de Venise.

Sur tous ces sites, nous avons été reçus selon les styles personnels propres à chaque institution, ce qui était très intéressant, et partout avec la même sympathie. De retour à  Paris, notre président n’a pas manqué, bien sûr, de remercier vivement les autorités italiennes et américaines qui ont su, collectivement avec les auditeurs présents, transformer ce moment d’étude et d’étonnement en un moment réussi de convivialité.

Jean-Michel MOTA

Rapport sur notre voyage d’études en Italie

PARTAGER