“Printemps des auditeurs”

En présence et avec le soutien du général de corps d’armée Bernard de COURRÈGES d’USTOU, directeur de l’IHEDN et de l’Enseignement militaire supérieur, de Mario FAURE, président de l’Union-IHEDN, fédération qui regroupe les 43 associations des auditeurs et participants aux formations de l’IHEDN, et d’Édouard DETAILLE, président de l’association des auditeurs IHEDN région Paris Île-de-France, organisatrice de l’événement, cette soirée a été également diffusée en région et en direct par visio-conférence.

Diffusé en région par visioconférence, ce moment interactif à permis à tous d’échanger sur les expériences des uns et des autres et de découvrir l’ensemble de la communauté IHEDN.

———-

En complément de l’annonce, faite à l’été dernier (Lettre 71), de ce nouvel événement manifestant la vivacité de la communauté des auditeurs de l’IHEDN, et témoignant de la
richesse des expériences qui s’y côtoient, nous sommes heureux de vous faire partager le contenu de ce premier «Printemps des auditeurs» du 26 juin 2017.

A la table ronde « COHÉSION NATIONALE ET CITOYENNETÉ», Jean-Charles POUPEL, chef d’entreprise, vice président fondateur (2012) d’une ONG humanitaire intervenant au profit des femmes en zones de crise (Liban, Israël, Palestine), a découvert, lors de sa 199ème session régionale (2015), la rencontre du militaire et du civil, les aspects techniques et humains, la force des engagements, du courage et des valeurs. Il a suivi à
Bruxelles une session du Collège européen de sécurité et de défense, concernant la coordination des crises extérieures. Lieutenant-colonel dans la réserve citoyenne (Air), il a cofondé l’association « Cohésion nationale et citoyenneté » de l’IHEDN, qu’il préside.

Mohammed HADDOU (CNC). Ce chef d’entreprise, soucieux de renforcer le lien nation/défense/entreprise, préside l’association «Créa-Adam» laquelle, depuis 10 ans, œuvre à la promotion de l’esprit entrepreneurial, au développement économique en Île-de-France et à la réussite sociale des porteurs de projet (490 entreprises, 1000 emplois), en incluant l’approche IHEDN de commandement adaptée aux spécificités de l’entreprise.

A la table ronde «RELATIONS INTERNATIONALES», Caroline GALACTEROS (SN59-2006) après 10 ans de vie professionnelle dans l’évaluation et la prospective, a découvert lors de son année de transition à l’IHEDN (AA59-2007) les domaines de la géopolitique et de l’autorité alliés à l’éthique et à la morale, les réseaux d’amitié. Colonel dans la réserve opérationnelle, elle dirige un cabinet de conseil de formation en intelligence économique
accompagnant les entreprises dans leurs projets de développement international et leurs enjeux de gestion de crise et de commandement. Elle est conférencière en géostratégie et éditorialiste au Point, depuis 2014, de la rubrique «état d’esprit, esprit d’État».

Le brigadier Robert THOMSON (SN69-2017), attaché de défense à l’ambassade du Royaume-Uni, a souligné combien cette année d’apprentissage de la société française, civile et militaire, avec des visites en Serbie et à Djibouti, avait été riche de découvertes, de réseaux, d’amitiés, et signalé l’existence d’un équivalent anglais de l’IHEDN, plus international.

A la table ronde «ESPRIT DE DÉFENSE ET ÉDUCATION», Violaine-Patricia GALBERT (SN61-2009) psychologue, conseillère pour la formation en cellule de crise, est spécialiste de l’intervention psychologique d’urgence auprès des victimes et de leurs familles lors d’événements graves. Lieutenant-colonel de réserve opérationnelle et conseillère de 2010 à 2015 auprès du CEMA de l’armée de terre pour le soutien aux familles de militaires, elle poursuit à Londres cette action envers les familles des victimes des attentats de Paris (2015-2016) et des Français touchés par l’attentat de Westminster (2017).

Christopher PATTE, conseiller en protection sociale et athlète de haut niveau, membre associé à l’association «IHEDN intelligence économique» (AAIE), a insisté sur les liens entre le sport et l’intelligence économique, entre valeur du sport et esprit de défense, en précisant que les JO comportaient aussi des équipes étrangères militaires. Il intervient en lycées et collèges sur les valeurs du sport, la nutrition, l’expérience du haut niveau. Il a souligné l’ouverture d’esprit de l’IHEDN, l’éthique, la qualité de réseau.

Enfin, Emmanuel EA, juriste, séminaire jeunes 2015 a conclu ces interventions par l’expression de son enthousiasme pour la diversité des participants rencontrés à l’IHEDN, en particulier comme jeune président, 20 ans, de la commission armée-jeunesse où il représentait l’ANAJ (2015), puis comme créateur de la délégation de l’ANAJ à Berlin. L’esprit d’ouverture et les connaissances apportées par cette formation, ses expériences, se sont concrétisés par un stage à la DCNS et le poste de secrétaire général adjoint de l’ANAJ IHEDN.

Ce premier printemps, qui a pu se dérouler grâce au soutien sans faille du général de corps d’armée Bernard de COURRÈGES d’USTOU et du président de l’Union-IHEDN Mario FAURE en s’appuyant sur l’organisation de notre Association, qui est à l’initiative de ces rencontres, a pour vocation de se répéter chaque année, a priori en alternance à l’École militaire et en régions.

Marileine TOINET