Conférence de Mokhtar Ben Barka, le jeudi 17 octobre 2019 : L’influence des évangéliques américains sur la politique étrangère des Etats-Unis

Conférence de Mokhtar Ben Barka le jeudi 17 octobre 2019, à l’Ecole militaire sur le thème :

L’influence des évangéliques américains sur la politique étrangère des Etats-Unis

au Moyen-Orient et en Asie

Les inscriptions seront ouvertes trois semaines avant la conférence

Depuis leur retour, dans les années 1970, sur la scène politique, les évangéliques nord-américains se sont imposés en tant que force politique (baptisée « droite chrétienne »), avec laquelle les grands partis doivent aujourd’hui encore composer. Il s’agit d’un lobby politico-religieux qui génère une activité militante considérable qui vise non seulement à façonner l’idéologie du Parti républicain mais aussi à influencer la politique américaine conformément aux valeurs évangéliques. A l’échelle nationale comme au plan mondial, les évangéliques nord-américains sont déterminés à « faire la différence ».
Il est évident que la politique étrangère des Etats-Unis se fonde essentiellement sur des déterminants complexes d’ordre politique, économique, stratégique. Il n’en demeure pas moins vrai que le facteur religieux, principalement le protestantisme évangélique, joue un rôle important dans la compréhension de la géopolitique des Etats-Unis. Cela se vérifie notamment à travers la politique américaine au Moyen-Orient, et plus spécifiquement le soutien en faveur d’Israël qui est maintenant le positionnement majoritaire chez les évangéliques. En effet, l’appui inconditionnel apporté par ces derniers à l’Etat hébreu est sous-tendu par des considérations d’ordre eschatologique, à savoir que le regroupement du peuple juif en Terre sainte est perçu comme le signe de l’approche de l’Apocalypse et du retour du Christ sur terre dans son corps glorieux, avec Jérusalem comme point focal du monde.
En Asie, la géopolitique des évangéliques s’articule principalement autour des activités missionnaires et de la défense de la liberté religieuse dans cette partie du monde, mais aussi ailleurs. Si les évangéliques en font des priorités géopolitiques, c’est parce que le prosélytisme et la projection missionnaire tiennent une grande part dans le rayonnement et la pérennité de la foi évangélique.

Mokhtar Ben Barka est professeur de civilisation américaine à l’université de Valenciennes et membre du groupe de recherche Calhiste (EA 4343). Après un Master en science politique (UC San Diego) et un Master en droit et government Studies à l’University of Cardiff (Pays de Galles), il a soutenu à l’Université de Nantes une thèse de doctorat intitulée Politique et religion aux Etats-Unis : le cas de la Moral Majority.
Spécialiste de la religion aux Etats-Unis, il a publié de nombreux articles et chapitres d’ouvrages sur la droite chrétienne, le protestantisme évangélique, le fondamentalisme, le télévangélisme, l’extrême droite américaine. Il est également l’auteur de quatre ouvrages :

-Les nouveaux rédempteurs. Le fondamentalisme protestant aux Etats-Unis,
Paris & Genève : Editions de l’Atelier & Labor et Fides, 1998.
-La Nouvelle droite américaine. Des origines à l’affaire Lewinsky, Paris : Les éditions du
Temps, 1999.
-La droite chrétienne américaine. Les évangéliques à la Maison Blanche ? Toulouse : Privat,
2006.
-Le protestantisme évangélique nord-américain en mutation. La gauche évangélique des origines à l’ère Obama, Paris : Publisud, 2014.