Conférence de Christophe Jaffrelot sur le Nationalisme, religion et populisme dans l’Inde d’aujourd’hui le Mardi 4 février 2020

Conférence de Christophe Jaffrelot le Mardi 4 février à 19h

« Nationalisme, religion et populisme dans l’Inde d’aujourd’hui

à travers ‘le phénomène Modi’ »

Ouverture des inscriptions 3 semaines avant la conférence

Au printemps dernier, le Premier ministre indien sortant, Narendra Modi, avait en partie dû sa réélection à la fièvre nationaliste dont le pays avait été le théâtre suite à l’attentat islamiste de Pulwama (Jammu et Cachemire) de février et aux frappes aériennes visant le Pakistan (où l’attentat en question aurait été fomenté) qui s’étaient ensuivies. Six mois plus tard, la crise économique – qui, sans cet épisode d’hyper nationalisme aurait privé Modi de bien des suffrages – s’est brusquement aggravée, remettant le nationalisme hindou au goût du jour suivant une dialectique maintenant bien rôdée.

—-

Christophe Jaffrelot est diplômé de Sciences Po, de l’université Paris 1 Sorbonne (maîtrise d’histoire), de l’EHESS (DEA Histoire et civilisations) et de l’Institut national des langues et civilisations orientales (DULCO de hindi). Il a obtenu un doctorat en science politique et l’habilitation à diriger des recherches à Sciences Po où il est devenu chargé de recherche au CNRS puis directeur de recherche en 2002.

Il dirige la collection d’ouvrages Comparative Politics and International Studies chez Hurst (Londres) et Oxford University Press (New York) et participe au conseil éditorial ou scientifique de plusieurs revues dont India Review, Asian Survey, Nations and Nationalism et International Political Sociology

Christophe Jaffrelot est consultant permanent au Centre d’analyse, de prospective et de stratégie du Quai d’Orsay et est Non Resident Scholar à la Carnegie Endowment for International Peace (Washington DC). Il officie comme expert auprès de l’Institut Montaigne depuis 2017.

Christophe Jaffrelot est professeur invité au King’s India Institute de King’s College (Londres). Il est membre du Conseil scientifique du Südasien Institut (Heidelberg), du Center for the Study of Multilevel Federalism (New Delhi), du South Asia Center de l’Université de Göttingen et de l’Université Ashoka où il préside le Conseil scientifique du Trivedi Political Data Center.

Il a rejoint l’Académie des Sciences Morales et Politiques comme membre correspondant en 2019.

Ses recherches en cours portent sur « nationalisme, religion et populisme dans l’Inde d’aujourd’hui à travers ‘le phénomène Modi’ », la sociologie de la classe politique en Inde (et en particulier celle des élus au parlement et aux assemblées régionales), les Dargahs (tombes de saints soufis) d’Ajmer (Rajasthan), la question du fédéralisme au Pakistan, et l’histoire politique du Gujarat, notamment sous l’angle des relations entre monde des affaires et milieu politique.

Dernières publications : Le syndrome pakistanais, Paris, Fayard, 2013, 657 p.