Conférence d’Anne Cullere le mardi 23 janvier

Conférence d’Anne Cullere le mardi 23 janvier

Vice-Amirale, Anne Cullere est chargée de mission auprès de la Direction Générale des Relations Internationales et de la Stratégie (DGRIS) du Ministère des Armées.

Promue vice-amiral le 1er mai 20159, elle est à ce jour la femme la plus gradée de toute l’histoire de la Marine nationale française.

L’enseigne de vaisseau Anne Cullerre occupa des postes d’encadrement, au centre d’instruction naval de Querqueville près de Cherbourg, au lycée naval de Brest et au centre d’entraînement et d’instruction des sous-marins nucléaires lanceurs d’engins (depuis renommé École de navigation sous-marine de Brest)1. En 1993, l’école navale est ouverte aux femmes, ce qui leur permet pour la première fois d’embarquer sur des bâtiments de surface. Anne Cullerre fait partie des volontaires et est affectée en tant que chef du quart passerelle sur la frégate de lutte anti-sous-marine Latouche-Tréville avec le grade de lieutenant de vaisseau. Les frégates Latouche-Tréville et Montcalm sont les premiers bâtiments français de combat dits “féminisés”, c’est-à-dire comprenant du personnel féminin dans leur équipage. En juillet 1993, elle est la première des 24 femmes à embarquer sur le Latouche-Tréville3,4. En juillet 1995, elle est officier en second du bâtiment océanographique “D’Entrecasteaux”. En juillet 1997, Anne Cullerre est promue capitaine de corvette. Elle prend le commandement du Lapérouse, un bâtiment hydrographique de la marine nationale française long de 60 mètres3. En 1999, elle entre au Collège interarmées de défense (depuis renommé École de guerre)5. À partir de 2000, elle commande le bâtiment océanographique D’Entrecasteaux4. Le navire intervient notamment dans le Golfe de Gascogne pour coordonner les opérations de dépollution lancées en 2003 à la suite du naufrage du pétrolier Prestige6.

En 2003 le capitaine de frégate Cullerre est nommée commandant en second du service d’informations et de relations publiques des armées (Sirpa). En 2005, elle dirige la division opérations à l’état-major interarmées des Forces armées aux Antilles (FAA) et conduit des actions contre le trafic de stupéfiants. Capitaine de vaisseau en 2009, elle est chef d’état-major interarmées et sert à bord du bâtiment de commandement et de ravitaillement Somme, qui participe à la lutte contre la piraterie dans l’océan Indien1,5.

Après avoir servi sur des bâtiments et avoir commandé 2 unités à la mer, ayant aussi occupé des fonctions opérationnelles, Anne Cullerre est nommée contre-amiral en 2012. Après Chantal Desbordes, elle est la 2de femme à atteindre un grade d’officier général dans la Marine française. La même année, elle est nommée commandant supérieur des Forces armées en Polynésie française (COMSUP FAPF). Anne Cullerre commande également les forces maritimes de l’océan Pacifique (fonction désignée dans la Marine par l’acronyme ALPACI) et le centre d’expérimentation du Pacifique (Comcep)7,8. C’est le contre-amiral Bernard Antoine Morio de l’Isle qui lui succède le 11 août 2014.

PARTAGER