Conférence de Bernard HOURCADE le jeudi 7 février 2019 sur l’Iran

Conférence de Bernard Hourcade le jeudi 7 février à 19h sur le thème :

Iran : seule puissance régionale émergente au Moyen orient ?

Les inscriptions seront ouvertes 3 semaines avant la date de la conférence

La république islamique d’Iran a 40 ans, mais à Washington on continue de prédire un changement de régime imminent. De fait, les Iraniens sont restés musulmans chiites mais ils sont devenus républicains. Les deux mots « république » et islamique » semblaient un oxymore, mais sans occulter le poids du clergé, les rapports de force ont fondamentalement changé à l’intérieur du pays en faveur de la « république ». Une nouvelle bourgeoisie moyenne issue de l’expérience douloureuse de la République islamique est désormais en place, bien formée, ambitieuse, ouverte à la mondialisation. C’est un cas unique dans tout le Moyen orient où certains en sont encore à placer l’islam au cœur de la politique.

La signature de l’Accord sur le nucléaire en 2015 (JCPOA) tournait la page de décennies de crise : l’Iran n’était plus à terme, une menace militaire/militaire, et pouvait intégrer l’économie et la culture mondiale. C’est précisément cette perspective de devoir compter à court terme avec un Iran puissance régionale moderne et pacifique qui a suscité l’opposition de l’Arabie d’Israël et des États Unis de D. Trump. Deux puissances régionales émergentes et que tout oppose, de part et d’autre du golfe Persique.

Le talon d’Achille de l’Iran est son manque de contrôle politique et militaire dans la région. C’est le seul pays de la région à combattre les terroristes de Daesh et d’al Qaida, mais sa présence militaire, unique dans l’histoire de ce pays ultra nationaliste, bouleverse les pouvoirs en place.

La dénonciation par les États Unis de l’Accord de 2015 remet en cause cette émergence de l’Iran comme puissance qui serait à terme, stable, pacifique et moderne. La déception est profonde en Iran où tout espoir de changement positif est remis en cause. La prolifération nucléaire sera peut-être relancée. L’Europe ne peut pas abandonner le marché américain pour un marché iranien encore embryonnaire. Le modèle saoudien qui a notamment produit la djihadisme va-t-il l’emporter sur le modèle «républicain » iranien ?

Bernard HOURCADE est géographe, directeur de recherche émérite au CNRS. Ancien directeur de l’Institut Français de Recherche en Iran pendant la révolution islamique (1978 – 1993), puis fondateur et directeur de l’équipe de recherche CNRS « Monde iranien » (1993-2005), il a effectué, souvent en collaboration avec ses collègues iraniens, des recherches sur les conséquences politiques des transformations de la société iranienne, la ville de Téhéran et la géopolitique de l’Iran. En dehors de cercles universitaires, il intervient dans les médias et les think tanks sur les questions touchant à la géopolitique de l’Iran aux rapports entre politique, territoire et société en Iran. Bernard Hourcade est agrégé (1969) et docteur en géographie (Paris-Sorbonne, 1975).

Principales publications sur l’Iran

– Téhéran au-dessous du volcan, Paris, Autrement, 1987, 224p. (avec Yann Richard)

– Téhéran capitale bicentenaire. Louvain-Téhéran, Peeters/IFRI, 1992, 376 p.

– Atlas d’Iran. Paris Documentation Française, 1998
http://www.irancarto.cnrs.fr/volume.php?d=atlas_iran&l=fr

– Iran : Cultures et sociétés contemporaines. Peeters, Louvain, 2003. 322p. (ed.)

– L’Iran au XXe siècle. Paris, Fayard, 2007, 459p. (avec Jean-Pierre Digard et Yann Richard)

– L’Iran. Nouvelles identités d’une république. Paris, Belin, 2002, 223 p.

– Atlas of Tehran metropolis, Tehran TGIC, 2005 (with Dr Mohsen Habibi)
http://www.irancarto.cnrs.fr/volume.php?d=atlas_tehran&l=fr

– Tehran Alborz. Mashhad, Nashr Mohaqeq-Taraneh2009, 280p. (en persan)

– Géopolitique de l’Iran, Paris, A. Colin, 2010, 280p.

– Géopolitique de l’Iran, les défis d’une renaissance, Paris, A. Colin 2016, 335p.

– Irancarto : Site Internet de cartes et analyses géographiques sur l’Iran (www.irancarto.cnrs.fr )